Huawei chercherait à vendre une partie de l’activité mobile de Honor

Huawei chercherait à vendre une partie de l’activité mobile de Honor

par Yohann Poiron le 14/10/2020

Dire que Huawei traverse une période difficile serait un euphémisme. Les sanctions américaines contre Huawei signifient que le secteur des smartphones de la société a beaucoup souffert. Entre sa division interne de fabrication de puces paralysée et le manque de soutien de Google, il devient de plus en plus difficile pour l’entreprise de continuer à produire des smartphones. Autrement dit, un constructeur Android qui était autrefois à la tête de l’innovation technologique est maintenant obligé d’envisager diverses alternatives pour survivre.

Ces problèmes s’étendent également à sa sous-marque Honor, et Reuters rapporte que Huawei est en pourparlers pour vendre des parties de l’entreprise Honor dans le cadre d’un accord pouvant atteindre 25 milliards de yuans (~3,1 milliards d’euros).

Le rapport affirme que la marque Honor, l’infrastructure de recherche et de développement et les activités de gestion de la chaîne d’approvisionnement associées pourraient être vendues dans le cadre de l’accord. Si tel est le cas, cela signifie que Huawei va se concentrer sur les smartphones haut de gamme en raison des sanctions américaines. Honor est traditionnellement axé sur les jeunes et/ou les consommateurs soucieux de leur budget.

Reuters rapporte que le distributeur de smartphones Honor, Digital China, est considéré comme un des principaux acteurs de l’accord. Cependant, la source ajoute que TCL et Xiaomi sont également dans la course.

La vente de Honor permettrait d’accorder un certain répit à Huawei et à Honor. Huawei peut récupérer certains de ses coûts associés, tout en permettant à Honor et à son entreprise de rester entre les mains de personnes qui ne sont pas affectées par les sanctions américaines.

La fin des sanctions sur Honor ?

Vendre une partie de Honor à une autre entreprise signifie théoriquement que les sanctions américaines ne s’appliqueraient pas aux appareils de marque Honor produits dans le cadre de cet accord. Cependant, on ne sait pas immédiatement ce que cela signifierait pour les appareils Honor commercialisés avant une vente.

De plus, il n’y a aucune garantie que le gouvernement américain ne décide pas d’appliquer des sanctions à toute entreprise qui souhaite acquérir une partie de Honor. Huawei et Honor sont liés de plusieurs façons, notamment en ce qui concerne les composants utilisés et la recherche et le développement.