Apple et Google publient l’API de notifications d’exposition au COVID-19

Apple et Google publient l’API de notifications d’exposition au COVID-19

par Yohann Poiron le 30/04/2020

Il y a quelques semaines, Apple et Google ont annoncé leur intention de développer un outil de recherche des contacts pour suivre la propagation du coronavirus COVID-19, et ont déclaré que cette fonction commencerait à la mi-mai. Dans cette optique, l’effort conjoint d’Apple et de Google pour aider les autorités de santé publique à suivre la propagation de COVID-19 commencera aujourd’hui, ont déclaré les entreprises.

En effet, ces deux sociétés ont publié les versions initiales de leur API de notification d’exposition à l’intention des développeurs travaillant sur des applications autorisées liées COVID-19.

Apple a rendu la fonction disponible dans la dernière version preview d’iOS 13.5 pour les développeurs et Xcode 11.5 pour permettre aux développeurs d’utiliser l’API, tandis que Google déploie la fonctionnalité depuis le Play Store et a tenu compte des changements dans les services Google Play et Android Studio.

Avec la dernière preview d’iOS, Apple a ajouté une fonction pratique appelée « COVID-19 Exposure Notifications » qui permet aux utilisateurs d’autoriser certaines applications à utiliser l’API pour les avertir si elle détecte une potentielle exposition.

Comme il s’agit d’une version preview, la fonction est destinée à recueillir les commentaires des développeurs et n’est pas encore prête à être utilisée par tous. Plus tard, lors de la sortie publique, Apple et Google rendront le processus d’intégration transparent. Cela dit, nous pouvons nous attendre à d’autres versions bêta avec des améliorations fonctionnelles avant la sortie publique prévue en mai.

Destinée aux développeurs

Les autorités de santé publique auront le contrôle sur ce qu’elles considèrent comme une probable exposition, en utilisant l’API pour tenir compte de la distance approximative entre les smartphones et du temps passé à proximité. Ces deux éléments sont calculés sur les smartphones des utilisateurs et ne sont pas communiqués aux entreprises. La technologie utilise des jetons aléatoires transmis par Bluetooth pour vérifier si une personne est entrée en contact avec une autre qui a été exposée à un coronavirus et alerte si elle détecte une potentielle exposition.

Comme indiqué par TechCrunch, Apple et Google publieront des exemples de code pour aider les développeurs à mieux comprendre les fonctionnalités de l’API et à intégrer cette fonctionnalité dans les applications autorisées existantes. Dans la seconde phase du projet, prévue dans les prochains mois, l’API de notifications d’exposition sera intégrée directement dans iOS et Android.